Spider-Man : qui est-il vraiment ? Réponse !

spiderman

Spider-Man, qui ne connaît pas, ne serait-ce que de nom ? Comment passer à côté du super héros qu’on retrouve sur tous les sacs et dans les bacs à jouets des enfants ? Mais avant tous les produits dérivés, Spider-Man, son identité, c’est le papier ! Personnage réputé, il est assez drôle d’entendre encore aujourd’hui des gens penser que les comics sont faits pour les enfants. Surtout quand les films Marvel Studios, que ces mêmes adultes adorent, sont justement plus proches de longs métrages pour enfants que ce que renferment les bandes dessinées, principalement depuis l’âge moderne.

À l’approche du film Spider-Man Homecoming, je me dois de remettre les pendules à l’heure, étant donné la régression que subit le personnage dans les salles obscures. Passer d’un étudiant à l’université chez Sam Raimi à un adolescent en 2017, alors que le lecteur a évolué au fil des années avec le personnage, c’est un peu frustrant.

Ce dossier a pour but de vous faire découvrir le vrai Spider-Man, celui qu’une minorité connaît très bien, l’essence même du personnage qui s’impose depuis les années 60.

spiderman

La création du personnage et ses facultés

Parce qu’ici je ne m’adresse pas à des lecteurs de comics mais à des cinéphiles qui voudraient découvrir le personnage au-delà du grand et petit écran, je dois revenir sur les fondamentaux de celui-ci. À une époque où Marvel et ses concurrents créaient des super-héros déconnectés des problèmes du quotidien que pouvaient vivre les lecteurs, Stan Lee eut une idée : créer des héros aux failles humaines.

Il commença avec Les 4 Fantastiques, en réponse à la Justice League de DC Comics. C’est en 1962 que débarque Spider-Man dans Amazing Fantasy #15 sous la plume de Stan mais aussi les traits de Steve Ditko, bien trop souvent oublié du grand public…

Spider-Man, c’est le héros qu’attendait les nerds. Peter Parker est un adolescent très intelligent, souvent moqué par les gens populaires comme Flash Thompson. Après des Captain America et des Superman qui ne leur ressemblaient pas, désormais les geeks (les vrais geeks hein ! Pas ceux qui jouent à Candy Crush sur le dernier iPhone) pouvaient enfin s’identifier à un super-héros en se disant « ce lycéen binoclard qui devient Spider-Man après les cours, c’est moi ».

spiderman

Et quels sont ses pouvoirs ? Tout d’abord vous le savez déjà, il peut s’accrocher aux murs grâce à ses pieds et ses mains. Il est agile, sa force, sa guérison, son endurance, sa résistance sont plus que supérieurs à la moyenne. On parle tout de même d’un personnage qui peut soulever des tonnes ! Et puis bien-sûr, il y a son sens d’araignée qui l’avertit du danger. Il peut se manifester pour éviter un objet, pour le prévenir de l’approche d’un ennemi ou tout simplement pour lui signifier que quelque chose ne va pas sans qu’il y ait pour autant la présence d’une menace physique.

En revanche sa toile n’est pas organique, en tout cas de manière générale, puisque selon les époques elle l’a été. Mais ce n’est que selon certaines circonstances contrairement à la version cinématographique de Sam Raimi où Peter la sécréte dès le début. Cette toile, c’est lui qui la fabrique grâce à son intelligence dans le domaine des sciences, et là encore, le fait d’être un génie n’est pas un super pouvoir, il l’était bien avant d’être Spider-Man.

Et un dernier élément très utile lors des combats : son humour. Faire des blagues dans les moments de danger, c’est une marque de fabrique. Et on pourrait considérer que c’est un pouvoir étant donné qu’il déstabilise ses adversaires bien plus que certains de ses pouvoirs d’araignée. Cet humour sert aussi à canaliser les angoisses du héros qui peut mourir à tout moment. Car ce n’est pas parce que le tisseur a des super-pouvoirs que sa vie est un conte de fée.

spiderman

« On fait comment ? Je fabrique un cocon et tu me portes façon Luke et Yoda ou… tu préfères la jouer petit ami violent ? »

Pas de Happy End pour l’araignée

Spider-Man n’est pas un héros flamboyant, c’est un poissard et quoi qu’il fasse, il est constamment traîné dans la boue. Malgré des prouesses hors du commun et tout ce qu’il fait pour sa ville, les New-Yorkais dans leur majorité le détestent.

Et ce qui n’aide pas notre héros c’est aussi ce cher J. Jonah Jameson qui ne rate pas une occasion de décrédibiliser le tisseur avec son journal, le Daily Bugle, et plus tard ce sera sa chaîne de télévision, puis en tant que maire de la ville de New York. Peter va jusqu’à perdre confiance en lui, à se demander pourquoi continuer à être un héros quand son quotidien ne fait qu’empirer.

Il renoncera même à Spider-Man dans The Amazing Spider-Man #50 en 1963, période qu’évoque Sam Raimi dans le deuxième opus de sa trilogie. D’ailleurs, cette image du costume jeté à la poubelle reprend une case emblématique et incontournable de ce numéro 50 de The Amazing Spider-Man.

Le doute hante le personnage constamment, toujours contraint de faire des choix difficiles. L’un des plus forts reste celui des événements de Civil War. Durant cette période, une loi entre en vigueur pour que les héros soient référencés. Dans le Marvel Cinematic Universe ça correspond aux accords de Sokovie que Captain America : Civil War (1) t’a si bien bâclé et qu’Agents of S.H.I.E.L.D. a difficilement développé.

spiderman

À partir de là, Spider-Man sera tiraillé entre l’envie de garder son identité secrète pour protéger ses proches et son affiliation avec Iron Man qui, lui, défend cette loi de référencement. C’est d’ailleurs la mort de Captain America qui poussera définitivement le tisseur à lutter contre cette loi.

Et cette mort d’une icône de l’Amérique résume à elle seule la vie de Spider-Man, la mort poursuit Peter Parker depuis sa naissance. Tout d’abord, le personnage est un orphelin recueilli par son oncle et sa tante, Ben et May Parker. Son oncle mourra suite à une mauvaise décision du jeune garçon. C’est là qu’il prendra conscience qu’un grand pouvoir implique de grandes responsabilités et qu’il endossera officiellement le costume de Spider-Man. On peut aussi penser à la mort de Gwen Stacy à cause du Bouffon Vert, ou le décès du père de la demoiselle.

Cette année, il y a eu la mort du père de J.J. Jameson suite aux choix de Peter quant à la manière de gérer la maladie de son nouvel oncle, oui… parce que le père de Jameson était marié à tante May. Et ces morts hantent constamment le héros, que ce soit par le souvenir ou alors plus brutalement, de manière physique avec des clones et des univers alternatifs. À la fois un moteur mais aussi un fardeau, à chaque fois que les fantômes reviennent, ce sont des instants puissants qui vous prendront aux tripes !

Spider-man

Plusieurs univers, plusieurs versions

Le Peter Parker que je vous ai présenté, c’est LE Spider-Man, c’est le premier créé, c’est celui que vous lirez le plus souvent. Et il y a ses clones, Ben Reilly et Kaine qui auront chacun leurs aventures. La personnalité de Reilly est assez proche de celle de Peter, alors que Kaine, lui, tente de combattre l’animosité qui réside en lui.

Et si je vous dis que le Dr. Octopus a été Spider-Man vous y croyez ?! Cette histoire complètement folle de 2013 offre au scénariste Dan Slott l’opportunité de développer un Spider-Man tout à fait nouveau. Je te la fais courte, dans le numéro 700 de The Amazing Spider-Man,< Spider-Man (Peter Parker) et Octopus s’affrontent une dernière fois. Avant de mourir, Otto Octavius trouve le moyen d’échanger son esprit avec celui de Peter, prenant le corps du héros pendant que l’esprit du jeune homme meurt dans le corps du scientifique.

Sous le nom de Superior Spider-Man, il ne fait plus de blague, il est beaucoup plus dur, plus sérieux, plus impartial, avec pour seul objectif : devenir le meilleur Spider-Man que le monde ait connu. Je ne vous en dis pas plus, à vous de découvrir cet arc qui aura suscité de nombreux débats chez les lecteurs. Et tout ce petit monde que je viens de te présenter vit sur la Terre-616, enfin ça c’était avant le All New All Different qui débutera après le crossover Secret Wars de 2015. Mais si tu veux en savoir plus sur ce gros bordel dans le multivers, je t’invite à voir mon Coin Comics sur Secret Wars (2) parce qu’ici je ne peux pas développer le sujet.

Spider-man

Et puisque je parle de multivers, Spider-Man existe dans plusieurs versions ! Ainsi tu pourras voir une version de Spidey dans les années 30 avec Spider-Man Noir, en référence à l’appellation « films noirs » du cinéma hollywoodien. Il y a aussi le Spider-Man indien que tu peux découvrir dans le Spider-Man HS n°20 de novembre 2005 ou encore le Spider-Man de House of M (3). Ce que je t’invite à faire pour découvrir tout ce beau monde c’est de mater la saison 3 de la série animée Ultimate Spider-Man (2012) et de te prendre l’excellent crossover Spider-Verse qui réunit un très grand nombre des différents Spider-Man du multivers.

Mais avant de lire ce récit, commence par te familiariser avec le personnage sinon tu vas vite te perdre. Dis-toi bien que le multivers, pour un fin lecteur de Spidey, c’est déjà un sacré bordel… Mais l’un des meilleurs bordels qu’on ait eu sur l’homme-araignée !

Et les deux versions alternatives les plus importantes restent certainement celles de l’univers Ultimate et celle de 2099. D’abord la version Ultimate qui a servi à ramener des nouveaux lecteurs avec un univers tout neuf. Au passage, c’est l’univers dont Marvel Studios repompe la majorité des idées, et là encore, dans les bandes-annonces de Spider-Man Homecoming, on le constate.

Donc dans cette version, Peter Parker est un collégien qui doit côtoyer des versions de Gwen Stacy et Mary Jane qui écoutent du Tokyo Hotel… Oui je ne suis pas fan d’Ultimate Spider-Man, comme je l’ai dit, ça s’adresse à des nouveaux lecteurs, des adolescents qui n’ont pas grandi avec le personnage. Finalement, Peter meurt ! Trop de Tokyo Hotel certainement…

Spider-man

Du coup c’est un nouveau Spider-Man qui entre en scène, Miles Morales, un adolescent afro-hispano-américain qui a aussi des pouvoirs d’araignée. Et heureusement qu’il n’est pas gay parce qu’en cumulant tout ça le personnage aurait terminé au bûcher et adieu Ultimate ! Avec les All New All Different tu peux continuer de suivre ses aventures qui pour le coup sont vraiment intéressantes. Et pour découvrir le personnage de Miles Morales à travers les yeux du Spider-Man de la Terre-616, je te propose de découvrir un comics que j’ai présenté en vidéo, Spider-Men (4), où notre cher Peter débarque dans l’univers Ultimate, alors que le Peter de leur univers est mort je te le rappelle !

Enfin, un dernier détour sur les différents Spidey avec Spider-Man 2099 ! Ce Spider-Man s’appelle Miguel O’Hara et vit dans un futur possible, en 2099 donc. Il combat parfois des équivalents des ennemis de Peter Parker dans des versions plus futuristes et tente constamment de déjouer les plans de Alchemax. Comme Miles Morales et certains des clones de Peter Parker tel que Kaine, il n’a pas les mêmes pouvoirs que le Spider-Man de la Terre-616. Par exemple, il possède des canines lui permettant de sécréter un venin paralysant ainsi que des griffes rétractables. Et tu peux le retrouver dans les All New All Different, travaillant chez Parker Industries notre Spider-Man préféré !

Il reste encore beaucoup de versions que je n’ai pas citées dont Spider-Gwen récemment, où Gwen Stacy n’est autre que Spider-Man alors que Peter est mort. Ou encore le Spider-Man Zombie de Marvel Zombies qui croisera la route du héros Ash, oui oui oui, le Ash de la franchise Evil Dead !

Spider-man

Il y aurait encore beaucoup de choses à aborder pour ce personnage de plus d’un demi-siècle. J’aurais pu aborder la toile du destin qui remet en cause l’accident de Peter avec l’araignée. Les différentes équipes qu’il a intégrées, que ce soit les Avengers, les X-Men ou même les 4 Fantastiques. Les récits What if qui imaginent ce qu’aurait pu devenir la vie du tisseur si tel ou tel événement ne s’était pas passé comme prévu. Tu peux voir la richesse que renferme le personnage, en espérant que Marvel Studios sache en faire autant. Mais en attendant ma critique vidéo sur Spider-Man Homecoming, impossible de juger la qualité du film. L’homme araignée n’a pas fini de nous surprendre par ses récits tragiques, épiques et drôles. C’est pour ça que je te propose une petite sélection de comics et de séries idéales pour découvrir ce personnage qui ne cesse d’être rebooté sur grand écran.

Et toi, quelles sont tes histoires préférées du tisseur ? Quels sont les films (ou les séries) que tu préfères avec ce cher Spider-Man ?!

Spider-man

 

Ma Spider-Vidéo :

 


(1) Ma critique vidéo de Captain America: Civil War
(2) Ma vidéo sur Secret Wars
(3) Ma vidéo sur House of M
(4) Ma vidéo sur Spider-Men

Sources :

DE FALCO Tom, Avengers l’encyclopédie, Semic Archives, 2006.

http://www.marvel-world.com/encyclopedie-387-fiche-lee-stan-auteurs.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/Spider-Man


> A voir aussi, les meilleures séries de Super héros : 

Super Héros – Les 10 meilleures séries à voir absolument !

Morgan. Ma chaîne Youtube : Morgan et son ciné - Mon profil Top250 : morgancinema - Ma page Facebook : Morgan et son ciné

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.