[Séries médicales] À coeur ouvert : c’est quoi le medical drama ?

Photo de série tv médicale

C’est quoi une série médicale ?

Si je vous dis bistouri, coeur et brancard, une image se crée dans votre tête. Nul doute que cette image est en lien avec une série médicale.

Mais qu’est-ce que c’est au juste une série médicale ?

Aussi appelée medical drama aux États-Unis, il s’agit d’un genre série se passant dans un milieu hospitalier. Pouvant aussi bien s’intéresser aux chirurgiens qu’aux patients, ce genre télévisuel promet à la fois émotion et adrénaline.

Émotion car il touche l’intériorité de l’être, son essence : la vie et la mort. Adrénaline car les scénarios nous montrent souvent des cas ayant besoin d’opérations d’urgence.

Bien que contenant le terme drama dans son titre, la série médicale peut aussi se tourner vers la comédie, le plus souvent sous forme de Sitcom. Étant l’un des genres les plus populaires, il serait intéressant de se poser la question : c’est quoi une bonne série médicale ? Mais se poser cette question serait mentir, car le goût est subjectif et chacun trouvera des éléments qu’il apprécie dans le large catalogue du genre.

Aussi je vous invite à venir avec moi, découvrir ou redécouvrir certaines séries classiques du genre.

Photo de série tv médicale

 

La note historique

Quelle fut la première série à se tourner vers le milieu médical ?

On considère qu’il s’agit de City Hospital diffusé dès 1951. Cependant, la première série médicale populaire fut Le jeune docteur Kildare diffusé dès 1961 sur NBC. Son succès peut s’expliquer part le fait que le personnage était déjà connu aux États-Unis. Adapté dès les années 1930 sous forme de films en série puis à la radio, la série mettait en scène le parcours de l’interne James Kildare à l’hôpital Blair General.

À la même époque étaient diffusées Medic et Ben Casey. Principalement dramatique, le genre sera renouvelé avec l’arrivée de M*A*S*H, série se déroulant dans un hôpital de l’armée. Née en 1972, elle sera la première dramedy médicale et inspirera le genre en ajoutant ce léger comique que l’on retrouve dans des séries comme Dr. House. L’idée que la série apporta était de mélanger des moments forts ou noirs à des moments plus paisibles.

Photo de série tv médicale

Série MASH

La première série médicale moderne fut St. Elsewhere, dont l’intrigue se déroule à l’hôpital Saint Eligius à Boston. Diffusée de 1982 à 1988, il faudra attendre les années 1990 pour voir exploser le nombre de séries pour le genre.

Dès lors, d’UrgencesScrubs, de Nip/TuckPrivate Practice, de Saving Hopethe Knick, le genre ne cessera de se renouveler à travers une multitude de séries apportant chacune leur lot de nouveautés et d’intrigues.

 

Petite leçon d’analyse

Quels sont les codes d’une série médicale ? Lisons la recette. J’ai besoin d’au moins un médecin et d’un hôpital ou d’un lieu accueillant des patients. J’ai la base du genre.

Mais comment assaisonner la recette ? En ajoutant du sang, des larmes et du rire. Les séries médicales reposent sur l’idée que le patient n’est là que pour servir l’histoire personnelle du médecin ainsi que l’action. Beaucoup des programmes sont construits en saisons contant une grande histoire des médecins, elles-mêmes divisées en épisodes s’appuyant sur des patients différents.

La série médicale essaye également de s’ancrer dans la vraisemblance grâce à de nombreux termes techniques. Même si certains cas semblent irréalistes, elle n’en oublie pas que des maladies ainsi que des pathologies existent vraiment.

Photo de série tv médicale

Série Knick

Ainsi, une série médicale essayera toujours de coller au plus près de la vérité quant au traitement des patients. L’hôpital constitue souvent une seconde maison pour les médecins, les rendant tous un peu comme des colocataires. Beaucoup de séries sont donc construites sur l’idée d’une famille, dont les médecins constitueraient les différents membres.

Il est alors logique de se prendre au jeu et de vouloir continuer à suivre les amours, séparations, amitiés de cette grande famille.

Enfin, la série médicale est peut-être le genre ayant le potentiel d’émotion le plus important car il traite de sujets universels : la vie, la mort, la maladie, la perte d’autonomie ou de raison. Chaque téléspectateur peut se retrouver dans ces domaines, quelle que soit sa culture.

Mais pour comprendre plus profondément les séries médicales, quoi de mieux qu’un petit tour parmi certains programmes classiques du genre ?

 


La pionnière : Urgences (ER)

Peut-être la reine des séries médicales !

Après 331 épisodes répartis sur 15 saisons, Urgences (ER pour le titre original) a su tirer son épingle du jeu et est peut-être devenue l’influence principale de toutes les séries qui suivront.

Écrit par Michael Crichton – également scénariste de Jurassic Park, eh oui – le script original était un film – l’idée d’origine était de suivre une journée entière de la vie des Urgences. Cependant, après proposition du scénario à Steven Spielberg, ils décidèrent d’en faire le pilote d’un programme télévisé. Jackpot !

Pendant 15 ans, les téléspectateurs suivront les aventures de John Carter, Mark Greene, Doug Ross, Carol Hathaway ou encore Jerry, relevant à chaque fois de nouveaux défis, tant sur le plan médical que sur le plan personnel. Car Urgences a compris l’intérêt de centrer la série sur la vie des médecins, chaque cas présent à l’hôpital étant là pour servir d’exemple aux situations personnelles que vivent ses internes ou chirurgiens confirmés.

Photo de série tv médicale

Moi-même, dernièrement, j’ai eu le plaisir de revoir la première saison. Et, même si la série ainsi que les acteurs ont vieilli, même si l’époque et les sujets présentés ne sont plus d’actualité, j’ai pu constater que les histoires de ces médecins gardent toujours leur charme.

Allez, une petite anecdote pour la route. Saviez-vous que l’épisode 1 de la saison 4 de la série a été diffusé en direct ? Pour cela, l’équipe de tournage fut déguisée en personnages venant tourner un documentaire dans l’hôpital. Cette prouesse fut possible grâce à une très grosse préparation, de nombreuses répétitions et surtout, deux représentations : une pour la côte est et l’autre pour la côte ouest. Plus un mot ! Il faut revoir cette série pour en ressentir à nouveau la splendeur.

 


L’experte : Dr. House

Si je vous dis, Chasing Zebras, Circling the Drain, ça vous parle ? Et si je vous donne le nom de Berton Roueché. Toujours pas ? Et pourtant ils sont tous deux liés à la série Dr. House ; respectivement le titre d’origine et le chroniqueur ayant servi d’influence pour les enquêtes du docteur Grégory House.

Le but de la série était de suivre G. House, à la tête du service diagnostic de l’hôpital Princeton Plainsboro, dans la résolution de mystères médicaux.

Mais la série fut un véritable succès grâce à son personnage principal, un médecin misanthrope, arrogant, cynique, asocial, anticonformiste mais raisonné et intelligent. Le succès se basa aussi sur la sorte de romance que la série essaya de questionner tout du long entre Grégory House et sa patronne Lisa Cuddy.

La nouveauté fut de mettre le contexte médical au second plan, le sujet principal de la série étant la quête de vérité. Elle est également considérée comme la série la plus réaliste du point de vue des patients, de leurs symptômes et des diagnostics.

Et puis, il faut le dire aussi, il s’agit surtout d’une série ayant réussi à allier le monde médical avec le monde criminel : le but est de résoudre des enquêtes. Après 8 saisons et 177 épisodes, la série se termine sur un épisode final que chacun retiendra, rendant ses lettres de noblesse au personnage donnant son nom au programme.

Photo de série tv médicale

 


La sentimentale : Grey’s Anatomy

Peut-être la série aujourd’hui la plus connue. Rien que de prononcer les noms de Meredith Gray ou de Derek Sheperd vous donne des images en tête.

Première série de l’empire Shonda Rhimes lancée en 2005, elle compte aujourd’hui 286 épisodes répartis sur 13 saisons et peut-être dix fois plus de musiques.

Car la première caractéristique de Grey’s Anatomy est sa bande originale. Les épisodes contiennent une multitude de musiques servant l’intrigue et répondant à ce que nous voyons à l’image. Car cette série est également construite sur l’idée de profondeur : le premier plan, l’arrière-plan et le plan musical communiquant entre eux. Ce programme est également caractérisé par les voix-off, notamment au début et à la fin des épisodes. Voix-off essayant de nous donner des leçons de vie, leçon que les personnages expérimentent. C’est peut-être ici que le système du médecin et du patient comme métaphore prend tout son sens.

Nous suivons le parcours des internes du Seattle Grace Hospital, devenant résident puis titulaire, parcours professionnel et parcours personnel. Ainsi, le spectateur sera plus intéressé par la vie privée, les amours, malheurs, chamailles des personnages et les patients sont toujours là en lien avec ce que vivent personnellement les chirurgiens.

Enfin, pour pouvoir se la jouer un peu devant les autres : avez-vous remarqué que lorsqu’un patient meurt, un autre guérit ? La série est construite sur le parallélisme ; ainsi, pour une mort, nous avons une vie, pour un décès, une naissance.

Photo de série tv médicale

 


La droguée : Nurse Jackie

Peut-être pas la plus populaire, mais cette série se propose de suivre la vie d’un hôpital à travers ses infirmières.

Ainsi, c’est surtout le personnage de Jackie Peyton, infirmière brillante, butée et droguée dont nous regardons la vie, les tracas, les amours. Série originale de par son rythme lent et son nombre restreint de personnages, ici, il sera plus question de laisser le temps à l’émotion de nous parvenir.

On peut dire que les saisons ne contiennent que peu de péripéties, ancrant Nurse Jackie dans le réalisme, mais pour autant, chaque épisode nous fera découvrir une nouvelle facette de la personnalité de Jackie. Au fil des épisodes, le spectateur s’attachera ainsi à cette femme, forte dans sa vie personnelle mais dont nous nous rendons compte très vite qu’elle tire sa force de la Vicodin.

Diffusée dès 2009 sur Showtime, la série s’est arrêtée en 2015, après 7 saisons et 80 épisodes. De quoi prendre une bonne poignée de gélules.

Photo de série tv médicale

 


La française : H

Un dernier passage par la sitcom française H, véritable mouvement populaire et pop culturel.

Comptant dans son casting des personnalités telles qu’Éric & Ramzy, Jamel Debbouze ou Catherine Benguigui, l’hôpital fut un prétexte pour les nombreuses blagues imaginées par chacun des humoristes derrière la caméra.

L’intrigue se déroule dans l’hôpital Raymond Poincaré de Trappes et met en scène un standardiste, une infirmière en chef, un infirmier, un brancardier, un chirurgien et une interne. L’ambiance est loufoque, irréaliste, propice à la blague.

N’avez-vous jamais remarqué que seuls les personnages principaux parlent ? Les figurants jouant le reste du personnel et les patients sont muets. Cette série, produite par Canal +, était l’occasion de prendre du bon temps en rigolant à chaudes larmes devant une série jouant sur les codes des séries médicales et détournant ces codes.

Elle s’achèvera au bout de 4 saisons et 71 épisodes. À ce jour, un projet de suite serait en production, projet aussi énigmatique que le titre : I.

Photo de série tv médicale

 

Mais on aurait pu également citer The Night Shift, Chicago Med, Three Rivers ou encore Heartbeat.

Quoi qu’il en soit, le genre est toujours aussi populaire et ce ne sont pas les nouveautés qui manquent. Chaque année le genre voit son lot de nouvelles séries et de nouvelles saisons, ainsi que de nouveaux cas à sauver.

Mais peut-être, au final est- ce les médecins qu’il faut sauver ? Car en y réfléchissant, le spectateur sera toujours plus réconforté par la résolution d’un problème personnel du médecin que de l’un de ses cas.

Mais je me pose une question, connaissez-vous d’autres séries médicales ? Ou avez-vous un patient inoubliable en tête ?

Nous sommes très heureux d’accueillir Antoine dans la team TOP250 !

Il va réaliser des dossiers complets ainsi que des analyses de films. Antoine est étudiant en Master de cinéma, et dirige une association de productions et d’organisation événementiel. Il pratique également beaucoup la composition musicale, de DJing et la réalisation.

Pour en savoir plus :

Sa page Facebook
Sa page perso
Son profil TOP250


> A voir aussi, les meilleures séries sur Netflix : 

Netflix France – Classement des 10 meilleures séries au catalogue !

 

Antoine Brünnens. Ma Page Facebook : CASCADE productions Mon profil Top250 : @antoinebrunnens

4 Comments

  1. Jef

    28 mars 2017 à 17 h 25 min

    Super complet 🙂 Moi j’ai adoré Nip Tuck, une série avec peu ce saisons mais c’est un classique !

  2. Thierry

    28 mars 2017 à 17 h 57 min

    Pour parler d’ER, il aurait fallu parler du « walk and talk »

    • Antoine Brünnens

      30 mars 2017 à 11 h 41 min

      Oui Thierry, une caractéristique de la série! Mais il faudrait plus qu’un simple paragraphe pour parler de tout ce que ER a apporté aux séries médicales. Tu en as d’autres?

  3. Antoine Brünnens

    29 mars 2017 à 22 h 15 min

    Oui Thierry, une caractéristique de la série! Mais il faudrait plus qu’un simple paragraphe pour parler de tout ce que ER a apporté aux séries médicales. Tu en as d’autres?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.