Tout savoir sur les rires dans les sitcoms

Tout le monde a déjà entendu les rires souvent exagérés dans les sitcoms américaines (Friends, Ma famille d’abord, How I Met Your Mother, The Big Bang Theory, etc)…
Ces rires plutôt dérangeants au début, sont très vite oubliés et donnent plus de rythme à la série, appuient beaucoup plus les blagues pas tout le temps drôles, etc.

Bien souvent, ces rires sont enregistrés directement pendant le tournage, en studio. Les décors des sitcoms étant limités pour la plupart (l’appartement dans The Big Bang Theory, Friends…), un public est présent devant le décors, un peu comme pour une pièce de théâtre.

 

rires_sitcoms_studio1

 

Quant aux scènes enregistrées dans d’autres lieux (extérieurs, lieux peu récurrents), les images sont diffusées pendant le tournage à leurs places chronologiques dans l’épisode (sur les écrans au dessus du publique)…

Parmi les séries qui utilisent cette méthode, on retrouve Friends, The Big Bang Theory, 2 Broke Girls, Cosby Show…

Un site permet de s’inscrire pour faire parti du public dans les studios de Los Angeles : www.tvtickets.com

 


 

Le tournage de The Big Bang Theory

Friends

« Jessie » de Disney

Plus surprenant, avec un public d’enfants…

 


 

D’autres séries (comme How I Met Your Mother) sont entièrement tournées sans public. Les rires sont enregistrés durant une projection une fois l’épisode terminé.

 

La « laugh track » (bande son des rires) a été créé par Charles « Charley » Douglass. Le montage permet de « tricher » et d’ajouter plus de rires ou d’en enlever pour appuyer une blague ou un suspens.
Une machine a même été créé dans les années 50 : la Laff Box. Des rires, des applaudissements, des Ooooh et des Aaaaaah étaient enregistrés et réunis sur une machine qui permettait d’ajouter un public aux séries. Cette machine est bien sur remplacée aujourd’hui par les ordinateurs…

 


 

Sans les rires

Afin d’entendre toute l’importance des rires dans les séries humoristiques, voici un extrait de The Big Bang Theory sans les rires :

Friends sans les rires :

 


 

Avec les rires

A l’inverse, on découvre la puissance humoristique des rires en regardant cet extrait de The Shinning (Stanley Kubrick) avec des rires de sitcoms. Un moment très angoissant devient presque drôle !

Jonas Cachau-Herreillat | mon profil Top250 | mon blog perso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.