Quentin Tarantino : Pourquoi ce réalisateur aux 8 succès est-il si génial ?

tarantino

CHAPITRE 1 – Les débuts de Quentin Tarantino

Tarantino est né le 27 Mars 1963 à Knoxville dans le Tennessee. L’école n’est pas vraiment son kiff, c’est plutôt le cinéma qui le passionne. Pendant toute sa jeunesse il se nourrit de westerns spaghetti, de films de kung-fu, et du cinéma noir militant des années 70, la blaxploitation.

Alors il abandonne rapidement ses études, prend des cours de théâtre et découvre rapidement qu’il a une passion (et un talent) pour l’écriture en réécrivant les répliques qu’il doit jouer.

Ensuite c’est un passage de 5 ans dans un vidéo club en Californie qui va continuer à alimenter son immense culture cinématographique. Il rédige le scénario de Tueurs nés et de True Romance mais n’arrive pas à les produire. Il finit par les vendre et grâce à l’argent empoché il peut enfin passer derrière la caméra. En quelques semaines il écrit le scénario de Reservoir Dogs. C’est le début de l’aventure pour Tarantino, nous sommes en 1992.

Mais avant de vous parler des films de Tarantino je vais vous guider dans son univers. A ce jour il a écrit, réalisé mais également produit 8 films. Tous des références cinématographiques !

Mais comment s’y prend il ? Qu’est ce qui le rend aussi génial ?

Image du film Pulp fiction

 


CHAPITRE 2 – La signature Tarantino

Qu’est ce qui fait que dès les premières images d’un film vous savez que c’est du Tarantino ? En fait c’est très simple puisque cet amoureux fou du cinéma nous offre à chaque fois des films singuliers et reconnaissables.

Les Chapitres

Tarantino déroule tous ses films en les divisant en chapitres. C’est un procédé unique et terriblement efficace. Il fait entrer le spectateur dans son univers, il lui prend la main pour le guider tout au long de l’histoire et ce jusqu’au final.

En plus il donne un titre très explicite à chacun des chapitres. On sait de qui ou quoi on va parler. C’est vraiment original et c’est sa marque de fabrique.

Image du film Inglorious Basterds

 

Le Casting

Dans le cinéma de Tarantino il y a une famille d’acteurs présents depuis le début et qui le suivent de film en film.
Citons entre autres Harvey Keitel, Michael Madsen, Tim Roth, la belle Uma Thurman, l’excellent Samuel L. Jackson, Kurt Russel… Que du beau monde vous ne trouvez pas ? Sans oublier Monsieur Tarantino lui-même puisqu’il fait souvent une apparition dans ses films.

Cette famille grandit naturellement au fil du temps avec l’arrivée de nouveaux comédiens même s’il reste fidèle aux tous premiers.

Parmi les acteurs ayant rejoint la team Tarantino il y a notamment John Travolta, Brad Pitt, Christopher Waltz et d’autres encore.

casting dans les Tarantino

 

Les Conversations

Quentin Tarantino signe chacun de ses films par de longues conversations entre les acteurs, c’est ainsi qu’il plante le décor.

Parfois c’est une conversation anodine, banale, comme dans la scène d’ouverture pour Reservoirs Dogs. Nous voyons une bande de gangsters réunis autour d’un petit déjeuner pour mettre en place leur prochain casse. Et les voilà embarqués à discuter du sens de la chanson de Madonna  » like a Virgin » ou de la nécessité de laisser un pourboire à la serveuse !

Pour Inglourious Basterds la première scène est un dialogue qui dure 25 minutes. On pense assister à une scène secondaire, une sorte de mise en bouche avant la montée en puissance de l’action. Et bien non, en fait on assiste à une scène capitale du film. Ces longs dialogues sont la signature de son cinéma.

En plus ils arrivent toujours juste avant un moment critique de l’action et on entend les acteurs parler de tout et de rien, comme des gens ordinaires, alors qu’ils sont dans un moment de stress et d’urgence. C’est déroutant ! C’est du Tarantino ! Ses dialogues sont jubilatoires, il mêle l’humour et la dérision et il nous captive !

D’ailleurs dans Django ces joutes oratoires sont présentes de bout en bout, elles mènent le bal aussi bien que les scènes d’action.

Image du film Inglorious Basterds

 

La Bande Originale

Woo hoo Woo hoo hoo hoo…

Quelques notes de musique et c’est parti, pas de doute possible, on sait que c’est du Tarantino !

Souvent influencé par les westerns, un genre qu’il affectionne tant, la B.O de ses films est totalement identifiable. D’ailleurs c’est Ennio Morricone qui a composé la musique des 8 Salopards. Tarantino utilise la musique au coeur de l’action.

Pour Kill Bill cela commence avec la chanson « Bang bang he shot me down » de Nancy Sinatra. Et nous prenons place immédiatement dans l’univers mélancolique du film.

Pour Pulp Fiction c’est un riff de guitare nous promettant un déchaînement de l’action.

La musique de Tarantino prend également sa source dans les années 70 et des chansons moins connues deviennent cultes ! Elle sert de liant avant pendant après les scènes d’action mais elle sert aussi les acteurs en sublimant leur talent.

Les Meilleures musiques dans les films de Tarantino

Merci à la chaine Youtube : L’instant Contemplatif, pour cette super vidéo ! 

 

Le Sang

Dans le cinéma de Tarantino il y a du sang, beaucoup de sang, des litres de sang qui éclaboussent tout, jusqu’à la caméra !

D’ailleurs pour Django il existe une version disons épurée destinée au petit écran pour des raisons purement commerciales. Et lorsque c’est un peu trop difficile à supporter, Monsieur Tarantino passe à un moment donné au film d’animation pour rendre les scènes violentes et sanguinolentes un peu plus comment dire « digestes » (Kill Bill vol.1). Du grand art, non ?

Image du film Pulp Fiction

 

Le Flash Back

Chez lui le flash black est utilisé avec intelligence. Il ne sert pas uniquement à nous expliquer l’histoire et à rendre sa construction moins linéaire donc moins ennuyeuse.

Non, avec Tarantino le flash back relance le film. Je m’explique. Prenez les 8 Salopards. C’est un film très long et pourtant le spectateur ne se lasse pas. Vous savez pourquoi ? Tout simplement parce que à un moment donné alors qu’on pense s’acheminer vers la fin du film rapidement, Tarantino le relance complètement avec un flash black qui devient comme le commencement d’un nouveau film !

On pensait que c’était plié, et bien non l‘action est relancée ! Quentin nous embarque à nouveau comme au début. C’est fort vous ne trouvez pas ? En tout cas on peut dire qu’il n’est jamais à bout de souffle. Il a tellement de génie et d’idées qu’il est obligé de séparer Kill Bill en 2 films alors qu’à la base ça ne devait en être qu’un. Il relance l’histoire grâce à un flash back et nous voilà dans un film dans le film ! Quel virtuose !

Tarantino

 

Les Pieds des femmes

Allez, soyons un peu moins sérieux ! Je ne sais pas si vous l’avez remarqué vous aussi mais Tarantino aime les pieds des femmes. Dans presque tous ses films vous verrez au moins une fois en gros plan les pieds de l’actrice et notamment ceux de Uma Thurman dans Kill Bill et aussi dans Pulp Fiction. Et je n’en dirai pas plus là dessus. Il kiffe les pieds des femmes, no comment !

Image du film Kill bill

Allez, il est temps maintenant que je vous présente les films incontournables qu’il a réalisé.

 


CHAPITRE 3- Les films de genre

4 genres de films pour Tarantino : le film de gangster, le film de guerre, le film de kung-fu et le western.

 

1. Reservoir Dogs

Image du film reservoir dogs

Reservoir Dogs est le premier film du réalisateur et c’est un coup de maître. Servi par des comédiens épatants : Tim Roth (Monsieur Orange) Michael Madsen (Monsieur Blonde) Harvey Keitel (Monsieur White). Ce film nous raconte l’histoire d’un braquage qui tourne mal.

Un huis clos exceptionnel servi par des comédiens talentueux. Un film de gangsters où Tarantino revisite le genre pour lui imprimer sa patte. Mention spéciale à Michael Madsen dans le rôle du voyou « bien allumé ».

Bande annonce de Reservoir Dogs

 

2. Pulp Fiction

Image du film Pulp fiction

Film culte qui a relancé la carrière de John Travolta. Le ton est donné dès le générique avec la musique. On sait que ce film de gangsters va être violent et que les protagonistes vont se déchaîner !

Je vais te la jouer à la flamme bien moyenâgeuse.

Comment résumer Pulp Fiction ?

Deux tueurs à gage John Travolta et Samuel L. Jackson travaillent pour le compte de Marsselus Wallace. La femme de Wallace c’est Mia (Uma Thurman) à qui il va arriver quelques petits problèmes ! Il y a aussi un boxeur incarné par un très bon Bruce Willis. Lui aussi va rencontrer quelques difficultés !

Tarantino nous conte à sa manière une histoire de gangsters et c’est drôle, violent, désopilant, dérangeant aussi mais c’est du caviar ! Allez régalez vous et regardez le encore une fois, ne serait ce que pour la composition magistrale de Travolta et les quelques pas de danse avec Uma Thurman !

Bande annonce de Pulp Fiction

 

3. Inglourious Basterds

Image du film Inglorious Basterds

Pour ce film Tarantino revisite l’Histoire. Au lieu de faire comme la majorité des cinéastes qui s’appliquent à coller le plus fidèlement possible à l’Histoire, Monsieur Tarantino se permet de la modifier en imaginant l’assassinat d’Hilter, ce qui aurait mis fin à la seconde guerre mondiale et empêché le massacre de milliers d’innocents.

Pour résumer :

Brad Pitt, alias Aldo l’apache, est à la tête d’un commando de juifs américains, les Batards, dont l’unique mission est de tuer le plus de nazis possible et de collectionner leurs scalps ! Le colonel SS. Landa, Chistopher Waltz, est un tueur de juifs. Et leurs chemins vont se croiser dans le cinéma que possède Shosanna, Mélanie Laurent, une juive rescapée de la traque du colonel Landa.

Inglourious Basterds est un pur chef d’œuvre au final magistral et où les acteurs peuvent donner libre cours à leur talent grâce au génie d’écriture du réalisateur.
A noter la composition surprenante de Brad Pitt pour ce film.

Bande annonce de Inglourious Basterds

 

4. Kill Bill

Image du film kill bill

La vengeance est un plat qui se mange froid.

Voilà un film d’action où la violence est omniprésente et où le cinéaste fait la part belle aux films de kung-fu.

C’est l’histoire d’une vengeance comme souvent dans le cinéma de Tarantino. Une ancienne tueuse à gage (Uma Thurman) est laissée pour morte par un commando de tueurs aux ordres de Bill (David Carradine). Elle ne meurt pas mais reste dans le coma pendant 4 ans. Lorsqu’elle se réveille elle décide de se venger et d’éliminer un par un les membres de l’organisation des vipères assassines en terminant par leur chef, Bill.

Kill Bill est et restera une référence !

Pour la petite histoire, Uma Thurman a subi un entraînement intensif pour effectuer les scènes de combat. Lorsqu’elle affronte à elle seule 88 adversaires il ne faut pas moins de 8 semaines au réalisateur pour arriver au résultat final. Sachez également que l’idée du film est venue à Tarantino et Uma Thurman lors du tournage de Pulp Fiction.

 

5. Django Unchained

Image du film django

Django est un western à la Sergio Leone.
Nous sommes dans une Amérique sudiste et esclavagiste. L’esclave noir Django (Jamie Foxx) aidé par un chasseur de prime allemand le dr. King Schultz (Christoph Waltz), est à la recherche de sa femme Broomhilda (Kerry Washington). Cette quête va les conduire dans les griffes d’un Dicaprio phénoménal en propriétaire d’un domaine et organisateur de combats d’esclaves.

C’est un Buddy Moovie violent qui nous parle de racisme avec un Samuel L Jackson méconnaissable et dérangeant.

Bande annonce de Django Unchained

 


CHAPITRE 4 – Plus que 2

And now ? Qu’est ce qui nous attend ? Le grand Tarantino himself nous affirme qu’il veut arrêter sa Carrière à 10 films.

Je prévois de m’arrêter à 10. Donc il n’y en aura plus que 2.

C’est difficile à entendre si comme moi vous êtes fans du cinéma de Tarantino ! Espérons qu’il n’en fera rien et qu’il continue de nous régaler de son talent et de sa créativité. Il se murmure aussi que le prochain serait à nouveau un film de gangsters, on s’en réjouit d’avance !

 

3 autres films du réalisateur à découvrir ou redécouvrir :

Boulevard de la mort
Jackie Brown
Les 8 Salopards (son dernier en date)

 

Si vous voulez me dire ce que vous pensez de cet article, rien de plus simple, laissez moi un commentaire.

 


> A voir aussi, les meilleurs films d’action à voir absolument : 

Les 10 Meilleurs films d’action à voir absolument !

Natacha. Mon profil TOP250 : @natacha

2 Comments

  1. Quentin

    4 mai 2017 à 10 h 45 min

    Mazette, Super Article, merci pour cette belle madeleine de proust !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.