10 Feel good movies pour se sentir au top !

Mettons nous en situation…

C’est dimanche soir et tu as le blues, comme tous les dimanche soirs. Demain reprise du boulot ou des cours et, comme lorsque tu étais enfant, tu ressens un pincement au cœur, un mal de vivre que tu ne sais pas expliquer. Bref, tu n’as pas le moral.

C’est le meilleur moment pour toi de mater un bon film, un film qui va te redonner la patate, un film bonheur, plus efficace que tous les anti-dépresseurs et toutes les tablettes de chocolat du monde. Tu verras, l’effet est garanti ! 

Mais au fait, c’est quoi un feel good movie ? Et quelle est la recette du Feel Good Movie ?

En fait, c’est facile. Pas besoin d’un scénario compliqué qui t’oblige à réfléchir. Dans ce genre de cinéma les histoires sont simples mais touchantes.

• Les personnages sont vrais et attachants.
• La B.O est de qualité.
• On rit et on pleure.
• Ce sont des films qui vous mettent du baume au coeur et qui vous réconcilient avec le genre humain.
• Ce sont des films que l’on peut voir et revoir des dizaines de fois et qui te procurent toujours le même sentiment de bien-être.
• Ce sont des films qui mettent un sourire sur ton visage.

De véritables films bonheur !

Alors si toi aussi tu veux te faire du bien, si tu penses malgré tout qu’il existe de belles personnes dans ce monde de fous, si tu sais rêver et que tu as gardé ton âme d’enfant, je t’ai concocté une sélection des 10 meilleurs Feel Good Movies.

 


Les meilleurs Feel Good Movies

 

1. Love Actually

Comédie romantique de 2003, écrite et réalisée par Richard Curtis, qui a également écrit et réalisé Good Morning England, et oui, quand même !

« Nous sommes cernés par l’amour »

A quelques semaines de Noël nous suivons les histoires de 10 couples qui vont se croiser. Nous sommes à Londres, le nouveau premier ministre (Hugh Grant) vient d’être nommé et lui aussi va être frappé par l’amour en la personne de sa domestique.

La grande réussite de ce film c’est qu’en fin de compte on se laisse prendre par les différentes histoires d’amour, on les comprend, on souffre, on rit, on pleure. C’est l’histoire de couples qui se font et qui se défont, mais c’est avant tout un grand message d’espoir. Parce que la vie est la plus forte.

Love Actually est porté par une musique et des acteurs épatants. Et il faut absolument le voir, ne serait-ce que pour la scène où Hugh Grant danse sur une chanson des Pointer Sisters, au 10 Downing Street tout de même.
Cette comédie c’est un régal, et même si cela ressemble à un conte de fées où le prince tombe amoureux de la roturière, et bien ça ne fait rien, parce qu’en fait ça fait du bien d’y croire.
All you need is love ! Pa Pada Pada….

 


2. Le coeur des hommes

Film écrit et réalisé par Marc Esposito sorti en 2003 avec 2 suites, en 2007 et 2013. Il a totalisé 1,5 million d’entrées pour le premier volet, 1,7 pour le deuxième, beaucoup moins pour le troisième. Peut-être à cause de l’absence de Gérard Darmon pour le dernier volet, ou alors une certaine lassitude du public. En tous les cas, moi je les trouve tous délectables. Ici je ne vous parlerai que du premier.

« Putain, elles ont morflé les Spice Girls »

Le film s’ouvre avec la très belle chanson des Pretenders « I’ll stand by you » et cela donne le ton. On comprend que le réalisateur va nous conter une histoire touchante, qui va très certainement nous émouvoir.

4 amis de longue date, arrivés à la quarantaine, sont à un tournant de leur vie. Jeff, c’est Gérard Darmon, il gère avec Alex (Marc Lavoine) une société d’édition de magazines sportifs. Manu (Jean-Pierre Daroussin), lui, est charcutier traiteur, et Antoine (Bernard Campan) est prof de sport.

Et ensuite c’est une histoire d’amitié, des histoires d’amour compliquées, des moments de franche rigolade, des moments de peine et de doute, la vie, quoi !

Le coeur des hommes est un film sensible, avec des personnages attachants, des répliques hilarantes, et surtout, surtout, des acteurs au top de leur talent. Le coeur des hommes, c’est bon ! Ils refont le monde, ils s’engueulent, ils boivent, ils mangent, ils se soutiennent dès que l’un d’entre-eux va mal, et ils parlent des femmes, évidemment !

Pour le dernier volet c’est Eric Elmosnino qui remplace Gérard Darmon et franchement, je le trouve très juste, mais c’est mon avis ! Il a un côté pince sans rire que j’aime beaucoup. Regardez les 3, pour un grand moment de pur bonheur.

 


3. Les enfants du marais

Film français réalisé par Jean Becker sorti en 1999 avec Jacques Villeret, André Dussolier, Jacques Gamblin, Michel Serrault.

« On est peut-être des gagne-misère mais on n’est pas des peigne-culs »

Nous sommes dans les années 30. Un ancien poilu de la grande guerre, Garris (Gamblin) vit au bord d’un marais en compagnie de son ami Riton (Villeret). C’est un choix de vie difficile et en même temps une grande liberté. Ils vivent de ce que le marais leur offre et de quelques travaux saisonniers.

Et pour la suite il faut regarder les enfants du marais.

C’est véritablement un merveilleux feel good movie. Ce film va vous donner envie de vivre. Il va vous remplir le coeur et les yeux de beautés insoupçonnées. Un film pommade, qui fait du bien, qui calme vos angoisses et redonne du sens à la vie. Avec un André Dussolier au sommet de son art, tout en finesse et délicatesse : « J’suis bien content d’être venu »

Un excellent remède au blues du dimanche soir !

 


4. La famille bélier

Film de 2014, réalisé par Eric Lartigau avec Louane Emera qui a obtenu le César du meilleur espoir féminin.

« Ce n’est pas un handicap d’être sourd, c’est une identité »

Les Béliers sont agriculteurs et ils sont sourds. Il y a le père Rodolphe (François Damiens), la mère Gigi (Karin Viard) et le fils. Seule la fille Paula (Louane) n’est pas sourde. C’est donc elle qui fait l’intermédiaire entre la banque, les fournisseurs, et même le gynécologue, pour ses parents. En plus, elle participe grandement aux travaux de la ferme. Un jour, Paula s’inscrit à la chorale de son lycée et elle est remarquée par son professeur de chant Monsieur Thomasson (Eric Elmosnino). C’est là que les choses se compliquent.

Je peux bien vous l’avouer, quand le film est sorti je n’ai pas eu envie de le voir. Je pensais, à tort, que c’était un mélo bien-pensant sur le handicap et avec la gagnante de The Voice en plus ! Bref, j’avais un énorme a-priori. Et puis, il est passé à la télé et je l’ai regardé.

En fait, la famille Bélier ça n’est pas un film sur le handicap pour faire s’apitoyer dans les chaumières. Il se moque du politiquement correct, il est souvent très drôle et les acteurs sont tous excellents.

Certes, entendre du Michel Sardou j’avoue que cela peut rebuter, ça aurait pu frôler le mauvais goût. Voyez plutôt ce que dit le professeur de chant à ses élèves en parlant de Sardou : « Il est à la variété ce que Mozart est à la musique : impérissable »
Ça fait peur, non ?

Et pourtant, ce film est délicieux, et Louane s’en tire vraiment haut la main. C’est une belle histoire, avec énormément d’amour dans cette famille hors norme, qui à la fin va vous faire échapper quelques larmes, j’en suis sûre, et en même temps vous redonner le sourire. Allez, laissez-vous faire, et entrez dans ce foyer rempli de belles personnes.

 


5. Away we go

Alors là, c’est une petite perle que j’ai découverte par hasard et qui m’a émerveillée.

5ème film de Sam Mendes, le réalisateur des Noces Rebelles et d’American Beauty, sorti en 2009, avec John Krasinski et Maya Rudolph. Pour ce film, pas de tête d’affiche mais deux acteurs issus de la télé.

« – Cet endroit est absolument parfait. »

« – Je l’espère du fond du coeur »

Burt et Maya sont un couple de trentenaires qui attendent un enfant. Ils veulent être de bons parents et ils se mettent en quête d’un endroit parfait pour l’élever. Cette quête va leur faire traverser les Etats-Unis et rencontrer des gens, comment dire, bizarres.
Sam Mendes sait nous raconter des histoires, et pour le coup, ceci est une belle histoire. Il s’appuie sur une bande originale en béton avec les ballades folk de Alexi Murdock dont je vous recommande l’album.

Ce film regorge de surprises et de situations hilarantes, c’est une comédie vraiment originale et utile. Burt et Maya sont certainement à leur manière des héros du 21 ème siècle, qui résistent aux dictats de la société et qui veulent faire au mieux pour leur future petite fille. Away we go donne de l’espoir et le sourire aux lèvres.

 


6. Le fabuleux destin d’Amélie Poulain

Film culte ayant bercé toute une génération ! Réalisé par Jean-Pierre Jeunet, sorti en 2001, avec entre autres Audrey Totou, Mathieu Kassovitz et Djamel Debbouze. Musique génialement identifiable de Yann Tiersen. Ce film a obtenu 4 Césars, dont celui du meilleur film et du meilleur réalisateur.

« Les temps sont durs pour les rêveurs »

Amélie Poulain, serveuse au Café des 2 Moulins, est une jeune fille pas comme les autres. Élevée par un père taciturne depuis la mort accidentelle de sa femme, Amélie comble sa solitude en se réfugiant dans son imaginaire plein de fantaisie. Amélie préfère rêver sa vie plutôt que de la vivre. Un jour elle découvre, dissimulée dans le mur de sa salle de bain, une boîte à souvenirs d’enfant. Et là tout change. Amélie cherche à retrouver le propriétaire de la boîte et, c’est décidé, à faire le bonheur des gens qui l’entourent.

Moi, je vous le dis, je n’ai absolument pas honte d’aimer ce film. La première réflexion qui me vient à l’esprit lorsque j’y pense, c’est la gentillesse. Oui, je sais, dans notre époque c’est mal vu d’être gentil, et pourtant, qu’est-ce que l’humanité deviendrait sans cela.

Ce film est une ode à la gentillesse et aux plaisirs simples de la vie, comme faire des ricochets sur l’eau. Il va vous procurer un bien-être total, vous donner foi en l’être humain et vous faire sourire.

Sa grande force c’est que même les personnages secondaires sont intéressants et pleins de surprises. De Georgette (Isabelle Nanty) la buraliste hypocondriaque à Lucien (Djamel Debbouze) le commis d’épicerie maltraité par son patron, de Madeleine Wallace (Yolande Moreau) la concierge qui ne se remet pas d’un chagrin d’amour en passant par Raymond Dufayel (Serge Merlin) l’homme de verre qui peint toujours le même tableau de Renoir. Tous ces personnages tissent la toile du quotidien des gens ordinaires, enveloppés par la musique envoûtante de Yann Tiersen.

Le fabuleux destin d’Amelie Poulain, un véritable feel good movie, qui donne la pêche et va vous inciter vous aussi à profiter des belles choses de la vie.

 


7. Michael

Film américain realisé par Nora Ephron, sorti en 1996, avec John Travolta, Andie MacDowell, William Hurt.

> « Bataillllllllle… »

Michael, c’est l’histoire de 2 journalistes travaillant au National Mirror, qui vont partir en reportage dans l’Iowa pour vérifier si les dires d’une vieille dame sont vrais. Elle prétend héberger un ange ! Cet ange, c’est Michael (John Travolta) mais attention, il ne ressemble pas vraiment à l’image qu’on pourrait s’en faire. Il fume, il boit de la bière, et il se bagarre à la première occasion. Mais ce que les journalistes ne savent pas c’est pourquoi Michael est venu sur terre.

Ce feel good movie par excellence doit tout à la qualité d’interprétation de John Travolta. Il apporte à ce film, au scénario somme toute assez simple, un relief incroyable. Alors oui, c’est une bluette à mi-chemin entre le conte pour enfant et la comédie romantique, mais on s’en moque !

Et vous savez quoi, nous aussi on aimerait bien qu’un ange, sentant le biscuit qui sort du four, se penche sur notre vie pour nous aider à aller mieux. En plus, les scènes de bataille et de danse sont totalement jubilatoires.

Regardez Michael, si vous ne l’avez jamais vu, car cet ange là ne sera pas l’ange que vous croyez.

 


8. Juno

Film canado-américain de Jason Reitman, sorti en 2007, avec Ellen Page, Michael Cera
et Jennifer Garner. Juno a remporté l’Oscar du meilleur scénario original.

« C’est un test de grossesse, pas une ardoise magique »

Nous sommes dans le Minnesota. Juno (Ellen Page) est une fille de 16 ans, indépendante et originale. Un jour, elle apprend qu’elle est enceinte de son ami et admirateur de toujours, Bleecker (Michael Cera). Pas facile pour elle de décider de garder ou pas le bébé.

Comment traiter de manière différente, tout en délivrant un message d’espoir, le difficile problème des grossesses prématurées ? C’est ce que ce film réussit à faire.

Il nous montre une ado dynamique, ayant du bagou et le sens de la dérision, qui cache ses émotions par un trait d’humour et arrive à les surpasser pour essayer de bien faire. Cette fille n’est pas en décalage avec sa génération, elle est simplement sensible et intelligente et elle veut le meilleur pour son enfant.

Juno a également la chance de vivre dans une famille, recomposée, certes, mais aimante et qui ne la juge pas. Alors on suit à travers 3 saisons le parcours pas toujours simple de cette adolescente qui, même enceinte, continue le lycée.

Les personnages du films sont sincères et le petit ami de Juno est un vrai gentil. Juno va vous laisser une impression de grande satisfaction comme pour dire, allez, tout n’est pas perdu. Un film singulier avec une bande originale de qualité, dont le titre phare « Anyone else but you » est interprété par les 2 acteurs principaux.

Un feel good movie inspirant !

 


9. O’ Brother

Film des frères Coen, sorti en 2000 avec George Clooney, Tim Blake Nelson et John Turturro.

« Diable, nous sommes faits comme des rats »

L’action se déroule dans le Mississippi, durant la grande dépression. Le film commence par l’évasion de 3 bagnards enchaînés, Everett (George Clooney), Delmar (Tim Blake) et Pete (John Turturro). Ils s’évadent pour partir à la recherche d’un supposé magot que Everett aurait volé puis caché. Et c’est l’histoire des aventures qui attendent nos trois compères pendant leur road movie.

Ce film s’inspire librement de l’Odyssée d’Homère.

Alors là, c’est clair, pour moi, O’ Brother, c’est un grandissime TOP250 ! 

C’est bien simple, dans le genre « films qui font du bien », vous ne trouverez pas mieux. Il va mettre un sourire sur vos lèvres qui ne s’effacera que longtemps après la fin du visionnage. La B.O est un régal, faite de ballades folk, de godspell et de country. On en redemande. Et les acteurs sont sublimes et irrésistibles de drôlerie.

Film réjouissant, aux dialogues qui font mouche, aux acteurs remarquables et avec un George Clooney qui ne se prend pas au sérieux.

Alors ne résistez pas à l’appel des sirènes et laissez-vous envoûter par ce merveilleux conte !

 


10. Little miss Sunshine

Film américain, réalisé par Jonathan Dayton et Valerie Faris, sorti en 2006, avec Abigail Breslin, Toni Colette et Greg Kinnear.

« Quoiqu’il arrive, nous sommes une famille »

Little Miss Sunshine, c’est l’histoire d’une famille, dont chacun des membres a un rêve, mais comme ce sont plutôt des losers, ça va être compliqué. Richard, le père (Greg Kinnear) n’arrive pas à faire publier son livre, Sheryl, la mère (Toni Colette) est dépassée par sa vie de femme. Il y a aussi le fils qui a fait vœu de silence tant qu’il n’aura pas atteint son but, le grand-père père qui sniffe de la drogue et l’oncle suicidaire. Et pourtant tout ce beau monde va se démener pour qu’Olive (Abigail Breslin) puisse réaliser son rêve : concourir à l’élection de Little Miss Sunshine. Les voilà donc en route pour traverser les États-Unis, à bord d’un mini-van à bout de souffle, et condamnés à cohabiter dans cet espace exigu, pour le meilleur et pour le pire.

Attention, ce film va vous rendre heureux. C’est sûr, le scénario n’est pas à couper le souffle, mais justement c’est ce qui fait son charme. Un scénario très simple, mettant en valeur les qualités des personnages, qui n’en font pas des tonnes, mais qui délivrent un message d’amour et de tolérance.

Pas de jugements dans cette famille, ils s’acceptent comme ils sont. Et la petite Olive, un peu trop rondouillarde pour participer à un concours de beauté, peut, elle aussi, croire en ses rêves.

En fin de compte ce qui remplit ce film c’est l’amour qui existe dans cette famille. Même s’ils ne correspondent pas aux standards du rêve américain, ça n’est pas grave. Ils s’aiment, c’est l’essentiel !

Et tout ça nous est raconté avec justesse et retenue. C’est beau, c’est bon, et la scène de fin est irrestible. Une merveille, je vous dis.

 


Pour conclure

On se demande parfois si la vie a un sens… Et puis on rencontre des êtres qui donnent un sens à la vie.

Allez, soyez heureux, et surtout bon cinéma !

Au fait, quel est ton feel good movie préféré ? Dis moi ça en commentaire.

top250


> A voir aussi, les meilleures comédies françaises :

10 bonnes comédies françaises à voir absolument !

(Visited 59 times, 1 visits today)

Natacha. Mon profil TOP250 : @natacha

1 commentaire

  1. jensouniev

    7 décembre 2017 à 9 h 37 min

    L’un des meilleurs top pour les feel good movies que j’ai croisé. Il y a cependant un titre que je n’ai vu nul part. Si Julie Andrews est parfois présente avec « Mary poppins », il semble que le monde entier ait oublié « La mélodie du bonheur ». Et pourtant, qu’est-ce qu’on se sent bien en regardant ça !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.