[Critique Série] Marvel’s Iron Fist : Force jaune !

Image de la série Netflix Iron Fist

Motivé par le succès du Marvel Cinematic Universe, le studio s’est associé à Netflix pour offrir le penchant télévisuel des Avengers sur la plateforme. Le principe est simple et calqué sur la première phase de l’univers cinématographique : présenter ses différents héros dans leurs aventures propres, avant de les réunir dans une série commune : The Defenders.

Iron Fist est donc le 4ème et dernier héros à être intronisé par la chaîne, passant après l’excellent Daredevil et les plus discutables Jessica Jones et Luke Cage.
Alors, est ce que le dernier rejeton de la famille donne envie de voir la réunion de ces joyeux larrons ?

Image de la série Netflix Iron Fist

 

Le Fist-on Rand

Porté disparu depuis 15 ans, Danny Rand fait son retour à New York, grandi d’un entraînement de moine guerrier et doté de l’Iron Fist (la technique de combat, aucun rapport avec la Fistinière) le tout en réclamant la société de son regretté paternel.

Partant sur un simulacre du scénario de la série Arrow (visant un public plus teenager), Iron Fist a le mérite de se différencier par sa relance scénaristique du 3ème épisode faisant partir l’intrigue sur un autre chemin. Son héros quant à lui avait initialement un fort potentiel (sorte de hippie gentiment naïf) mais la fausseté de sa prestation sur ses phases colériques omniprésentes (et douteuses au vu de son entraînement de 15 ans pour se contrôler) vont avoir raison de cette bonne idée initiale.

Car en plus d’être relativement mal écrit, Finn Jones interprète un Danny Rand sans nuances lorgnant vers le nanardesque tant la colère semble accompagnée d’un écriteau en arrière-plan « Danny est pas content ! ». Mimant la gestuelle d’un rappeur durant un clip discount, il offre les plus beaux moments de fous rires (involontaires) au spectateur et représente par là même le gros souci de la série : son ambiance kitsch !

Image de la série Netflix Iron Fist

 

Force jaune !

Car le monde des Defenders a toujours été dépeint dans une ambiance sombre, réelle. Iron Fist souffre de se retrouver le cul entre deux chaises (ce qui est toujours problématique quand on parle de Fist) entre la sombre criminalité des rues, et sa forme kitsch digne des Power Rangers.

Plutôt que d’intelligemment justifier le concept de l’Iron Fist et du Chi, énergie humaine dans laquelle Danny doit puiser, tout est énoncé comme dans une mauvaise série B. Et comme si cela ne suffisait pas, les sentiments/intrigues/évènements sont rappelés par des monologues donnant l’impression d’un « précédemment dans » là où la réalisation avait fait comprendre efficacement au spectateur les enjeux sans les rappeler à la manière d’un dessin animé de Midi les Zouzous.

Image de la série Netflix Iron Fist

 

Une lueur dans la nuit ?

La série n’est pourtant pas dénuée d’intérêt : la réalisation est efficace (malgré un manque de moyen notamment sur Ku’n Lun), et les chorégraphies de kung-fu sont belles (même si elles manquent de punch). La série se suit en plus sans déplaisir de par la régulière relance de l’intrigue, mais tout cela ne permet pas de gommer les défauts d’un manque d’adaptation du personnage et du concept vers quelque chose de plus cinématographique, de plus réel.

Ajoutez à cela la liste des défauts inhérents à certaines séries Netflix : intrigue étirée sur 13 épisodes alors que 6 auraient suffit, personnages secondaires à tarter, fin de saison en queue de poisson, et le constat sur Iron Fist ne pourra être que très fortement mitigé (si ce n’est négatif).

Espérons que Defenders tiendra plus de Daredevil que d’Iron Fist, et saura redresser les torts faits au personnage.

Quant à toi, très cher lecteur, participe au débat en commentaires de cet article et en nous faisant partager ton avis. Iron Fist sera-t-elle une série dans ton TOP250 ?

 

Ma critique de Iron Fist en 180 secondes

Bande annonce de Iron Fist

Affiche de la série Iron Fist

Image de la série Netflix Iron Fist


> A voir aussi, les meilleures séries de Super Héros : 

Super Héros – Les 10 meilleures séries à voir absolument !

Wen. Web-série : Tea Time - Court métrage : Hypnos 600 - Mon profil Top250 : Wen - Ma chaîne Youtube : Critiques ciné/série en 180 secondes - Mon profil Facebook : Wenceslas Lifschutz

1 commentaire

  1. RedGirl

    11 avril 2017 à 17 h 01 min

    Je pense que tu as lu dans mes pensées pour cet article !
    Exactement ce que je pense sur cette série. J’avais beaucoup d’attente et au final c’est un pétard mouillé, quel dommage !
    En même temps quand le rôle principal est joué par quelqu’un qui a autant de prestance qu’une huitre c’est pas évident.
    Mon chouchou reste donc Daredevil et j’espère que Defenders sera à la hauteur de Daredevil et Luke Cage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.