[Critique Cinéma] Sausage Party

Sausage Party

« Papa ! Maman ! Sausage Party vient de sortir au cinéma dans le centre-ville. On peut y aller ? C’est un dessin-animé avec des aliments qui parlent, ça va être drôle ! »

Et là je dis tout simplement… STOP !

Réalisé par Conrad Vernon et Greg Tieman, Sausage Party n’est certainement pas conseillé aux enfants. D’ailleurs, ce film remportera certainement la palme d’or de l’animation la plus déjantée de l’année. On assiste au grand retour de l’animation pour adultes après South Park, la série complètement allumée.

Avec Shrek 2 ou encore Madagascar 3 à son actif, Conrad Vernon change un peu ses habitudes et nous propose, avec un budget de 20 millions de dollars (ce n’est rien par rapport aux productions Disney à 100 millions), un film osé et politiquement incorrect, à se voir attribuer un Rated R (interdit aux -17 ans) aux USA. Le film est vraiment osé… Cela change du monde féerique de Disney…

Mais quel est le résultat final ? Succès ou Echec ?

Sausage Party

 

Les saucisses n’ont qu’à bien se tenir !

Après leur immense succès au box-office américain, Sony s’est finalement laissé convaincre à faire sortir Sausage Party en France. En même temps, comment refuser cela étant donné que le succès semblait évident pour cette comédie complètement loufoque. Proche d’un Toy Story pour adulte, de quoi parle réellement ce long-métrage ? Ce dernier décrit la vie des aliments dans un magasin grande-surface, attendant gentiment d’être choisis par les Dieux, ici les humains, afin d’entrer au « paradis » des aliments. Théorie qui se révèle complètement fausse et qui va bousculer leur vie à jamais…

Faut pas le cacher… l’histoire est vraiment banale… Les réalisateurs ne se sont pas trop foulés la cheville (ou plutôt fumé un bon pétard). De plus, le rythme du film est vraiment inégal et cela manque cruellement de rebondissements. Certains passages sont bâclés et on se focalise trop sur un seul lieu, le supermarché, au lieu de creuser un peu l’univers… chez les humains par exemple. Ainsi, les réalisateurs ont voulu bien faire en voulant introduire un univers original, mais au final on se retrouve avec une première moitié assez ennuyante. Niveau histoire et rythme, le film n’atteint pas des sommets.

En revanche, il ne faut pas discréditer le contenu du film. Même si sa forme est assez décevante, le film fourmille de très bonnes idées. Les dialogues sont plutôt bien construits, même si cela ne « vole » pas très haut. C’est une comédie, classifiée comme « Foodporn », qui propose une satire de notre société consumériste. L’humain est représenté comme un monstre affamé et les rôles s’inversent, à savoir que les aliments sont plus « intelligents ». Ce point de vue est souvent utilisé dans divers films, mais drôlement efficace. C’est aussi la religion et les politiques qui passeront à la casserole. Enfin, la scène finale est tordante ! Manque plus qu’à évoquer cet humour complètement salace et très cru.

Sausage Party

 

Un humour très cru et politiquement incorrect.

Mais ce qui fera le succès de Sausage Party est avant tout sa dose d’humour très cru mais aussi très américanisé (comme pour South Park), tourné à un extrême second degré. C’est un film osé qui part vraiment très loin dans ses dialogues mais qui l’assume totalement car c’est vraiment son but ultime. Les gags sont plus verbaux que visuels. Ainsi, les deux réalisateurs ont donc transformé ce panthéon de la consommation en un véritable monde déjanté, bourré d’allusions sexuelles. En même temps, quand on apprend que l’envie d’une saucisse est de se fourrer dans un pain à hot-dog ou encore un tacos qui aimerait bien se le taper également, on est directement mis dans l’ambiance. Aucune limite !

Le film offre également un grand nombre de personnages, chacun ayant leur caractère, qu’ils soient saucisses, paquets de chips, conserves, sauces, etc. Surtout quand on apprend que le méchant est une… ! Je vous laisse le découvrir ! Bref… l’ensemble humoristique est assez complet. Après… le problème avec ce genre d’humour, c’est qu’il est difficile de séduire un grand nombre de personnes… Pour ma part, le début du film me paraissait vraiment agaçant car les blagues étaient vraiment trop lourdes et ciblaient d’avantage les adolescents pré-pubères plutôt que les adultes. En revanche, la deuxième moitié se veut plus intéressante et divertissante avec un humour mieux maîtrisé, jubilatoire et un dénouement bien réussi.

Au final, chaque spectateur trouve son bonheur dans ce long-métrage !

Sausage Party

 

Un petit budget cinématographique.

Le rendu visuel est assez moyen, manquant cruellement de finition, et n’atteint donc pas des sommets. Mais ce n’était bien évidement pas le principal objectif des réalisateurs. Enfin, malgré son petit budget, Sausage Party a réussi à se payer un bon casting original. On y retrouve les voix de James Franco, Edward Norton, Kristen Wiig, Paul Rudd ou encore Salma Hayek. Ces acteurs ont sûrement pris un malin plaisir au vu des dialogues ! Côté doublage français, Cyril Hanouna sort du petit écran pour se faire un vrai plaisir d’interpréter un humour qui lui correspond parfaitement.

Sausage Party

 

Pour résumer…

Sausage Party reste avant tout un film d’animation comique, doté d’un humour vraiment cru et politiquement incorrect. Si la première moitié paraîtra longue et peut divertissante, la seconde moitié gagnera en efficacité avec un humour mieux maîtrisé, offrant un dénouement jubilatoire. Un scénario assez banal et tiré par les cheveux mais les réalisateurs ont réussi à rendre l’ensemble distrayant.

Ma note : PAS MAL !

Si toi aussi, tu as vu Sausage Party, n’hésite pas à nous laisser un commentaire afin de partager ton point de vue sur le film !

 

Bande annonce de Sausage Party (VF)

 

A voir aussi, la critique cinéma sur le film Sully :

[Critique Cinéma] Sully – I believe I can fly

(Visited 43 times, 1 visits today)

MediaShow. Mon site : www.mediashowbydk.com – Mon profil Top250 : mediashow – Ma page Facebook : Mediashow, Critique & Actu Cinéma

2 Comments

  1. Laurent

    14 décembre 2016 à 23 h 08 min

    Pour le coup ça a l’air d’etre du sacré WTF ! Je sais pas si j’irai le voir au ciné mais en tout cas c’est cool de voir sortir des dessins animés aussi barrés 🙂

    • MediaShow

      16 décembre 2016 à 0 h 58 min

      Effectivement, ce film renouvelle le genre de l’animation pour adultes. Cependant, aller le voir au cinéma reste selon moi un ticket jeter par la fenêtre ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.