[Critique ciné] Colonia

COUV-BLOG-COLONIA-2016-EMMA-WATSON

Colonia, un thriller dramatique sur un thème politico-historique très prenant, basé sur des faits réels.

En effet, le film met en avant la prise de pouvoir du général Pinochet par la force au Chili en 1973, mais plus particulièrement la sombre histoire de la secte religieuse de « Dignidad » dirigée par le dangereux Paul Schäffer durant cette période.

Réalisateur de John Rabe en 2011, Florian Gallenberger semble s’attacher au registre historique. Il décide donc de réaliser Colonia, au côté de Benjamin Herrman à la production. Long-métrage qui nous plongera dans l’horreur de ce camp sadique et malsain, et qui aura le mérite de dépeindre avec beaucoup de réalisme une histoire qui ne semblait pas être connue du grand public. On y retrouve en tête d’affiche la séduisante Emma Watson, pour son premier rôle dans le registre, accompagnée du célèbre et talentueux Daniel Brühl.

Verdict final sur ce thriller ? Réalisme et angoisse ? Casting talentueux ? C’est ce que nous allons voir au travers de cette critique, signée MediaShow.

Film Colonia 2016 avec Emma Watson

Un thriller anxiogène

Colonia. C’est vraiment le genre de film qui vous tient par les tripes jusqu’à son dénouement. C’est aussi une histoire vraie qui se cache derrière, et qui vous laisse sans voix, horrifié par le scandale que cette secte renferme, utilisée à des fins politiques. Lena, hôtesse de l’air, fait escale au Chili où son bien-aimé, Daniel, allemand, lutte contre les multiples tentatives de prise de pouvoir du Général Pinochet. Séjour paisible ? Pas tellement…

Coup d’état, le couple se retrouve embarqué par l’armée. Daniel, séquestré, est envoyé dans le camp de « Dignidad ». Se faisant passer pour une sainte jeune fille, Lena décide de s’y intégrer pour sauver son homme. Sur le papier, ce camp semble si joyeux mais en réalité se cache une ambiance oppressante, malsaine et sadique. La religion n’est qu’un simple prétexte, un vernis pour cacher cette misère…

Réalisme garanti et, surtout, le film aura vraiment le mérite d’éclaircir un point vraiment obscur et peu connu, sur le plan historique de la Guerre Froide. Le réalisateur joue beaucoup avec les sentiments du spectateur. L’angoisse et le mal-être se font vite ressentir. Cette idylle amoureuse laisse rapidement place à un billet « aller simple » vers les portes de l’horreur.

Pourquoi parle-t-on de sadisme ? Rien que par les règles de vie imposées par la secte et qui illustrent avec précision l’ambiance globale de l’histoire. Mais aussi par les personnes qu’elle renferme, en commençant par la Sœur Gisela et en concluant avec Paul Schäfer. Et le réalisateur n’hésitera pas à accentuer chaque scène du film, histoire de bien nous mettre la pression. Dans son ensemble, « Colonia » tient un rythme bien ascendant, où le suspense est omniprésent ! Le réalisateur ne joue pas la facilité et nous enferme dans sa complexité. Toutes les qualités du thriller sont présentes. Enfin, à noter le parfait équilibre de l’histoire entre thriller et trame romantique.

Film Colonia 2016 avec Emma Watson

« Bande ta poitrine. Et enlève tes chaussures. On dirait une putain. »

Ambiance sadique ? Ce n’est pas tout. Réplique culte du film à mon sens, le titre du paragraphe mettra également en avant l’ambiance malsaine du film. Colonia n’est pas qu’un simple thriller voyez-vous.

Alors oui… les critiques de la presse sont vraiment mauvaises… Mais qu’importe, le film aura toutes les qualités de vous scotcher à votre siège bien douillé (ou pas). Cette ambiance malsaine sera mise en avant à travers plusieurs scènes dont le gourou pédophile, Paul Schäfer, sera la vedette. Ce père, sur l’affiche si protecteur, mais d’un regard tellement horrifique. Force ou manipulation perverse au rendez-vous au travers de scènes choquantes telles que le « Conseil des hommes » pour frapper les femmes ou encore la douche des garçons, ne suggérant que quelques éléments mais si explicites.

Enfin, pour illustrer cette ambiance anxiogène et malsaine, le réalisateur s’appuiera sur un décor plus que réaliste, sombre et rempli de tristesse, ainsi qu’un excellent ensemble de costumes, très représentatif de la situation. Déguiser l’horreur de cette secte ? La religion est le meilleur moyen !

Film Colonia 2016 avec Emma Watson

Un casting impressionnant

Pour ce genre de film, le casting prend aussi une part très importante. Le film n’aurait pas de crédibilité sans la présence de ce casting si impressionnant. Alors oui, depuis le début, je vends ce film comme celui de l’année, mais franchement… dans le genre historique, on n’en est pas très   loin !

Pour revenir au casting, on y retrouve Emma Watson, jeune et séduisante actrice, qui détient un rôle assez complexe mais qui fait preuve d’une grande maîtrise de soi-même et d’un fort charisme. Une étonnante surprise ! A ses côtés, nous avons Daniel Brühl, dans un rôle un peu moins imposant que sa partenaire, mais qui arrive à exposer ses talents d’acteurs dans le registre.

Mais, selon moi, le duo Michael Nyqvist et Richenda Carey est vraiment ultime et exceptionnel. La fameuse Gisela… Un rôle qui correspond si bien aux traits physiques de Richenda ! Déterminée et démoniaque, l’actrice mettra tout en œuvre pour rendre son personnage au plus bas de la religion, avec une sœur sans pitié. Et la cerise sur le gâteau revient à Michael qui endosse le rôle du père protecteur, Paul Schäfer. Assez talentueux pour nous donner la nausée ! Le regard pervers, une attitude dominatrice et pédophile… L’acteur ressort un tel charisme ! J’admire son jeu et son interprétation !

Film Colonia 2016 avec Emma Watson

A gauche : Michael Nyqvist (Paul Schäfer)

Pour résumer… Révélant la mystérieuse histoire de la secte religieuse « Dignidad » durant la Guerre Froide au Chili, cette œuvre de Florian Gallenberger aura le mérite de dépeindre un fort réalisme. Ambiance angoissante, malsaine… La religion n’est que le vernis de l’entrée vers les portes de l’horreur. Le suspense sera conservé jusqu’au dénouement de l’histoire !

Un excellent thriller, à juste dose de romance, qui mettra en lumière la folie de l’Homme, avec un casting remarquable !

DANS MON « TOP250 » !

 

Bande Annonce VF de Colonia

Nous sommes heureux d’accueillir Ludovic dans l’équipe Top250 qui va réaliser des critiques sur vos prochains films préférées. Ludovic tient depuis fin 2013, un site de critique de films et d’actualité sur le cinéma nommé MediaShow.

Allez jeter un coup d’oeil sur ses diverses réalisations, ça vaut le détour :

Son site Mediashow : www.mediashowbydk.com
Sa page Facebook :
www.facebook.com/mediashowbydk

MediaShow. Mon site : www.mediashowbydk.com - Mon profil Top250 : mediashow - Ma page Facebook : Mediashow, Critique & Actu Cinéma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.